Expositions, SORTIR

Guerres secrètes au musée de l’Armée

Guerres Secrètes

Guerres Secrètes, immersion dans l’espionnage

L’exposition Guerres secrètes au Musée de l’Armée nous plonge au cœur de l’histoire des services secrets, de l’espionnage et du contre-espionnage. Y sont présentés des objets et des archives exceptionnels : machine Enigma, parapluie « bulgare », rouge à lèvres « baiser de la mort »… L’exposition confronte également fiction et réalité, à travers des figures comme celles de James Bond, Lawrence d’Arabie ou OSS 117 (costumes, objets de tournage…).

img_6495

L’exposition Guerres Secrètes

Présentée du 12 octobre 2016 au 29 janvier 2017, cette exposition aborde pour la première fois le sujet des guerres secrètes à travers leurs enjeux, leurs mécanismes, leurs moyens ainsi que les hommes et les femmes qui en sont les acteurs. Confrontant la réalité et la fiction, elle invite le public à découvrir les grandes heures de l’espionnage et du contre-espionnage, les actions clandestines et subversives, les opérations d’intoxication et de propagande, en temps de guerre comme en temps de paix.

Du Second Empire à la chute de l’Union soviétique en 1991, l’exposition nous immerge dans l’univers des guerres secrètes, un mode d’action des Etats contemporains.

img_6491

img_6498

img_6496

img_6494

img_6492

img_6490

 

Entre fiction et réalité

L’espionnage, la résistance, les services de renseignement sont un univers fantasmé car mystérieux pour le commun des mortels. Cette exposition nous invite alors à découvrir ces univers par plus de 400 objets à la fois américains, français, anglais, russes… Les gadgets de James Bond se mêlent aux meilleurs accessoires des services secrets du monde entier. On démêle le faux du vrai, l’ombre de la lumière, la transparence de l’opacité, le visible de l’invisible…

Ayant travaillé avec certains services secrets et haut commanditaires français et étrangers, les commissaires de l’exposition nous offrent une lucarne sur ce monde si mystérieux et si impénétrable. 

 

Plus de 400 objets et le multimédia au cœur de l’exposition

L’exposition est fondamentalement riche car c’est plus de 400 objets et documents d’archives, pour la plupart inédits. Elle bénéficie de grands prêts d’institutions nationales et privées françaises, britanniques et allemandes. De nombreux objets proviennent aussi de collections particulières.

Le multimédia fait partie intégrante de l’exposition et lui donne un caractère dynamique. Rythmant le parcours, on découvre des extraits de films de fictions, des archives audiovisuelles et sonores, des jeux et animations et des interviews comme celles d’anciens premiers ministres comme Michel Rocard, Édouard Balladur et Jean-Pierre Raffarin pour ne citer qu’eux.

 

Une exposition époustouflante à bien des égards, fascinantes sur tant d’autres.

 

Informations pratiques

Du mercredi 12 octobre 2016 au dimanche 29 janvier 2017

Tous les jours de 10h à 17h

Conditions d’accès : Exposition seule : 8,50€ | Collections permanentes et exposition 12 €

Achetez vos billets

img_6508

img_6509

img_6513