Expositions, Images

Blanche d’Aubrac à Bordeaux

Blanche d'Aubrac

Blanche d’Aubrac : l’exposition photo à ne pas manquer

EXPOSITION DU 9 FÉVRIER AU 18 MARS 2017 ARRÊT SUR L’IMAGE GALERIE – BORDEAUX

 

Quand j’ai reçu le dossier de presse de Blanche d’Aubrac, mon cœur d’étudiante a repris le dessus. En effet quand deux de mes anciens professeurs, Vincent Bengold et Alain Bouldoires s’allient pour créer une exposition, je ne peux que tomber sous le charme.

Vincent Bengold est la personne qui m’a donné le goût de l’image, de ces petites choses que seule l’âme du photographe voit et révèle à la terre entière. L’imperceptible, cette lueur, ce souffle que l’on attrape au vol. C’est lui qui m’a donné à aimer cela.

Alain Bouldoires c’est l’homme qui m’a donné l’amour de la transmission, de la communication, de l’écriture aussi. Là aussi, de l’imperceptible que l’on ne peut parfois pas nommer mais qui est essentiel dans nos rapports aux autres. Une façon de parler, de se tenir, un mot que l’on utilise plus qu’un autre et change tout.

Photographies de Vincent Bengold

Vincent Bengold, photographe diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles après l’école des Beaux Arts de Marseille, est entré au Patrimoine Photographique du Ministère de la Culture à Paris. Après avoir travaillé sur des fonds patrimoniaux prestigieux (Jacques Henri Lartigue, Le Corbusier et Pierre Mendes France) il fonde le studio de création Pixels & Grains d’Argent. Directeur artistique associé depuis 18 ans du festival «  Itinéraires des Photographes Voyageurs » avec Nathalie Lamire-Fabre à Bordeaux il enseigne la photographie et son histoire ainsi que le design graphique à l’IUT Bordeaux Montaigne et à l’ICART.

Poursuivant une recherche personnelle autour de la mémoire des lieux, à la manière d’un Georges Perec, il s’attache à « laisser, quelque part un sillon, une marque, une trace ou quelques signes… ». Ses photographies réalisées en Italie, Egypte, Andalousie (Le Monde est une étude)…ou plus récemment dans les Landes (Fragile) ou l’Aubrac (Blanche Aubrac), impliquent le spectateur dans de subtils jeux d’ombres et de lumière… jusqu’à suspendre le temps à la force de l’image.

 

Préface d’Alain Bouldoires

Alain Bouldoires est un universitaire reconnu dans les Sciences de l’Information et de la Communication. Rédacteur en chef de la Revue des Méthodes Visuelles, il œuvre au développement des pratiques de l’image dans les techniques d’enquête en sciences humaines et sociales. Il a dirigé plusieurs programmes de recherche concernant la construction numérique de soi, les médias d’initiative populaire, le phénomène du slam ou le blasphème en Europe. Enseignant à l’IUT Bordeaux Montaigne, il est attaché au décloisonnement des disciplines et des spécialités.

Son ancrage familial en Aubrac a certainement nourri l’écriture qui accompagne cette exposition. Cependant, il fallait le regard du photographe pour la révéler. Le dialogue texte-image qui se met alors en place nous fait entrer dans l’épaisseur photographique d’une profondeur insoupçonnée.

 

Extrait de la préface, je vous laisse le plaisir de découvrir la suite lors de l’exposition…

« On ne rencontre pas l’Aubrac par hasard. Les routes que nous empruntons habituellement ne nous mènent pas jusqu’ici. Il faut faire un détour.
Ce paysage n’est pas un décor, une composition, une fiction. Il est un sentiment soudé par le réel, une chose vue et vécue, un lien indéfectible entre soi et l’environnement. Il ne peut laisser indifférent celui qui l’accueille en lui, sollicitant à coup sûr sa rêverie. L’Aubrac se déploie dans un dépouillement lunaire balayé par les vents, sublimé par le regard. » 

 

Informations Pratiques Blanche d’Aubrac

Exposition du 9 février au 18 mars 2017
Arrêt sur l’Image Galerie – Bordeaux
45 Cours du Médoc – 33300 Bordeaux
Ouvert du mardi au samedi de 14h30 à 18h30 et sur rendez-vous
nlf@arretsurlimage.com
+33 535 401 105
www.arretsurlimage.com