Rôti Maillot

Le jour d’après.

Je suis sortie de chez moi à 8H26. Il ne faisait pas très froid. La lumière n’était pas encore très claire. Mais il y avait cette atmosphère bizarre. L’impression que les gens étaient égarés. Perdus. Un peu comme moi. Ce matin. Le jour d’après.

Le jour d’après toute cette violence. Cette barbarie.

Personne ne comprend. Les regards sont entendus. Les Français se serrent les coudes à coups de regards bienveillants, de sourires et de merci, bonne journée quand même. Parce qu’on doit avancer, continuer. Mettre la barbarie à terre. Dès aujourd’hui.

Je suis en colère, choquée, je ne réalise toujours pas ce que l’on a fait. Je veux comprendre mais je ne pourrais jamais. Je me suis réveillée avec la gueule de bois. Comme mes amis, comme 66 millions de Français.

IMG_9369

IMG_9362

IMG_9365

IMG_9367