Rôti Maillot

Et si ?

Les Rencontres - Les Midinettes

By Salomé P. ! (invitée des Midinettes !)

Et si 2014 était MON année ? Oui je sais, 2013 devait aussi être mon année, mais ça vous ne pouvez pas le savoir (sauf si vous faites parti de mes mille et un « Facebook Friends »).

Cette année je me prends en main. Non je vous rassure, pas de résolutions inutiles. Cette année j’ai décidé de croire en moi. Croire en ce pouvoir, cette flamme, cette détermination qu’on a tous en nous. Je sais qu’elle existe en moi, car je l’utilise le plus souvent dans le domaine professionnel. Je tiens juste à vous dire que cette détermination, nécessaire pour un oral/entretien/présentation de projet (…),  se définit en quelques mots: une grande respiration et un grand sourire sincère : je ne vous fais pas payer ce conseil et vous évite la consultation d’un coach de vie.

Cette fois ci j’ai décidé de croire en mon pouvoir de séduction, en ce je-ne-sais-quoi que je dois certainement avoir.

 

Célibataire depuis … depuis quand déjà ? Je me lance, sans pour autant draguer tout ce qui bouge. Premièrement car je ne sais pas faire et que ça ne s’apprend pas en 6 minutes et deuxièmement car cette année j’ai AUSSI décidé de faire les choses bien. « Faire les choses bien » hummm c’est-à-dire ? Avec dignité, passion et humour (toujours !).

Les Rencontres - Les Midinettes

Alors, alors par quoi commencer … Sortir, pas mal. Sourire, beaucoup. Mais m****, toujours pas de mecs. Enfin si, là je mens. (2014 on évite le mensonge). 3 hommes (mais c’était fin 2013 alors est-ce que ça compte vraiment ?).

Pour la faire courte ce fut le schéma type des 3 mecs à éviter :

–       le bourré en boite
–       le trentenaire « totally lost » (cette espèce, pas rare du tout, fera certainement l’objet d’un article)
–       l’ex pasdutoutmontype d’une nana géniale mi-connaissance mi-copine quand même. Honte à moi.

 

Vous comprenez maintenant ma décision de me re-saisir, urgemment.

 

Et si en janvier, je commençais par les sites de rencontres ? Un seul suffira.

Alors lequel choisir ?

–       Meetic : Non, trop classique.
–       Badoo : Non, je revois mon frère se connecter en disant « Qui je vais sauter cet après midi ? ».
–       Edarling : Non, je ne suis ni quarantenaire, ni avocate.
–       Aziaclub : Non, parce que « Le site de rencontres des asiatiques de France » et que je n’ai pas encore les yeux bridés.
–       Adulteres.com : Non, car « adultere.com ». (oui, ça existe).

 

En ayant décrété pouvoir clamer Haut et Fort que je suis une nana fun, j’ai donc choisi le site le plus fun : adopteunmec.com.

 

Juste une pause dans ce récit, il faut quand même préciser que j’ai toujours trouvé les sites de rencontre :
–       pathétique
–       nazes
–       désespérant.

En somme à peu près l’image que j’ai de moi au moment de cette prise de décision.

 

Me voilà donc devant mon nouveau profil et je me dis « je peux être qui j’ai envie d’être », et croyez moi à l’heure actuelle et vu ma situation c’est « un don du ciel ». Amen.

 

Je n’ai pas vraiment envie d’écrire sur la méthode choisie pour remplir ma « page » , ou sur le concept bien intéressant des « charmes » et des « rivales », ni vous faire le relevé des différents « cas » auxquels j’ai été confronté, quelqu’un d’autre l’a déjà fait ici là aussi, ou encore là.

 

Les Sites de Rencontres - Les MidinettesLe jour de l’inscription n’a pas vraiment été une journée constructive au grand air pour moi. Restée scotchée à mon écran en découvrant le monde merveilleux des photos photoshopées, des paumés et des gangsters de l’amour. Que des gens comme moi quoi.

J’y vais petit à petit, je ne m’emballe pas. Ne pas oublier : Faire les choses bien. Au fil des échanges je pense vraiment à la rencontre réelle et je la redoute.

Ma première conversation de plus de 3 échanges c’était avec P. 27 ans d’Agen. Il m’a presque demandée en mariage. #FAIL

Après il y a eu R. 25 ans de Bordeaux. Après avoir échangé nos numéros de téléphone, le mec ne tolérait pas de me voir connectée sur « adopteunmec ». #FAIL

Puis s’est présenté J. 36 ans de Bordeaux. Après beaucoup, beaucoup, beaucoup d’échanges virtuels très encourageants, nous décidons de nous rencontrer. Première fois, il annule. Deuxième fois, j’annule. Justifications à l’appui. Le trentenaire (presque quarantenaire, presque mort quoi) décrète alors qu’il n’est plus emballé. #FAIL, et première petite déception.

 

Puis s’est présenté A. 28 ans de Bordeaux, qui me dit que j’ai l’air fun et dans la foulée m’invite à boire un verre en précisant que si la conversation ou autre chose me déplait j’aurais le droit de partir en disant que « j’ai oublié un plat dans le four ». Je le trouve fun moi aussi, j’oublie donc de réfléchir (ça fait du bien des fois) et j’accepte.

Après une journée de stress, une épilation de la moustache et 3h45 de préparation, je finis par sauter dans mes pompes et me rendre à ce premier rendez-vous. N’oubliant pas de prévenir une amie « – J’ai rdv avec un mec que je connais pas / – C’est géniaaaaaaaaaaaaal, c’est l’aventure / – Ouais, c’est Koh Lanta … » convaincue comme jamais la fille  …

Je rencontre alors un mec drôle, intéressant, sympa et oui je l’affirme, beau.

La rencontre, la discussion, la soirée … Tout me parait plus simple que ce que j’avais imaginé.

 

Je sors de cette première expérience ravie, je suis restée moi-même (un peu trop moi-même après le troisième verre d’ailleurs).

 

Et si en 2014, je continuai à me surprendre ?

 

Crédits Photos : Arthur de Pins