Rôti Maillot

C’était l’anniversaire de belle-maman

Il y avait belle-maman, beau-papa, les enfants, et son père à elle et sa belle-maman à elle aussi.

Je les aime beaucoup ces vieux. Ils sont attachants. Papy il est instruit comme c’est pas permis, peut te parler des heures entières d’histoire, du Maroc ou de rugby. La littérature n’a presque plus de secrets pour lui et c’est un régal. Grand-Mère est plus réservée, elle est un peu ailleurs et a peur de perdre la mémoire.

Ils sont veufs tous les deux, et vieux (90 et 86 ans c’est pour dire). Ils n’ont jamais cherché à rencontrer quelqu’un d’autre. Du moins pas que je sache. Ils appartiennent à cette catégorie de personne qui a aimé, vraiment aimé, une personne et l’aime encore, même si elle n’est plus là. Mais certaines personnes ont besoin de quelqu’un, pour de vrai à leur coté. Les rencontres de personnes âgées ne sont pas ce dont on parle souvent c’est vrai. Mais ça existe.

Et puis, je me dis aussi, que notre génération n’est pas la même, et que nous aurons peut-être besoin de plusieurs personnes dans notre vie, divorce ou veuvage.

Mais le plus important dans cette petite histoire, c’est qu’en voyant Papy et Grand-Mère le week-end dernier, je me suis dit, que je voulais être comme eux. Quand je serais vieille moi aussi. Je veux une seule personne dans ma vie. Parce qu’il me rend heureuse à chaque instant, même quand il est absent, je me dis que si un jour, je me retrouve seule, vieille et veuve, il sera toujours à mes côtés et je n’aurais pas besoin de quelqu’un d’autre pour le remplacer.