Rôti Maillot

2014, toi et les autres.

La fin de l’année est là et c’est l’heure des bilans. Un peu comme tout le monde. Mais faut dire que tu as vécu une année particulière.

 

Tu as commencé l’année en te prenant une cuite. Puis une deuxième deux jours plus tard. Un tatouage symbole de renaissance le 3 janvier et ça a guidé toute ton année.

Tu as chamboulé ta vie tranquille. Tu as quitté appart, ville, potes pour plonger dans le vide de la vie parisienne. Tu t’es fait tatouer un autre fois.

78c8dff1

Tu as tout recommencé à zéro. Tu as fini ton master, tu as écrit un mémoire, tu as fait un stage, tu t’es fait débauché. Tu as eu ton premier vrai travail. Tu as fait 1h45 de trajet porte à porte aller retour tous les jours pour un salaire et pour un job que finalement tu détestais. Et qui te détestait aussi (le travail).

Tu as rencontré des garçons. Tu es devenue folle de tes amies. Tu as rejoué Sex and the City. Tu as acheté de nouvelles chaussures. Tu t’es fait couper les cheveux. Courts. Très courts. Deux fois.

Tu as pris un appartement toute seule. Tu as cru en tes projets, tu as travaillé dessus des nuits entières. Tu as dansé jusqu’au petit matin. Tu as bu trop de Gin Tonic et de Get Perrier. Tu as embrassé trop de garçons que tu ne connaissais pas. Tu as lu 23 livres.

Tu as développé une idée d’application mobile avec ton ancien et actuel mentor. Tu as porté de la couleur. Tu as acheté deux paires de baskets. Et un manteau. Jaune.

Tu as été invité à plein de concert. Le videur du Nuba a connu ton prénom. En tout cas un soir. Tu as vu Francois and the Atlas Mountain et Christine and the Queens. Certainement tes deux plus beaux concerts.

Tu as eu des amies en or. Un ex adorable. Des parents qui se sont avérés présents et inquiets pour toi. Un frère toujours aussi chiant. Tu t’aies créé ton monde dans une ville que tu ne connaissais pas. Ta famille, ton monde, tes amis.

On t’a débauché une deuxième fois. Tu as démissionné pour la première fois de ta vie. Tu as signé ton deuxième CDI en un an. Pour un boulot que tu adores. Dans lequel tu te sens à ta place.

Tu as vécu à 100 à l’heure. Tu as enchaîné les afterwork, les copines, les rencards, les soirées et nuits de travail et tu as adoré ça. Tu as écrit deux nouvelles. Encore cachée mais elles sont écrites. Et puis tu as vu plus grand.

 

2014 a été géniale. Douloureuse, compliquée, épuisante mais finalement géniale.
2015 n’a qu’à se tenir à carreaux, tu comptes bien continuer !