Pascal Campion
Posté par le 2 janvier 2013 dans Emotions Visuelles7 Commentaires
Vous aviez déjà eu un aperçu de Pascal Campion ICI, le voilà en Interview sur Les Midinettes !
- Peux- tu nous raconter ton parcours et comment tu as fait tes débuts en tant qu’illustrateur ?
Je suis sorti des Arts decoratifs de Strasbourg en 2000 et je suis tout de suite venu aux États Unis.
Du fait que mon père soit Américain, je suis né avec une double nationalité qui me permet de vivre ici sans visa.
Une fois ici, je suis entré dans l’industrie de l’animation et j’ai complètement oublié l’illustration pendant 5 ou 6 ans.
Après avoir commencé un nouveau boulot avec une boîte de jeux videos ou je ne dessinais plus du tout du tout, j’ai décide, avec des amis artistes de la même boite, de commencer à faire des sketches tous les matins, avant de commencer le travail. C’etait une maniere de nous garder motivé pour travailler et faire nos propres boulots.
Après à peu prés 6 mois à faire ca, et de mettre mes dessins sur mon blog, j’ai étè contacté par Disney TV pour travailler avec eux en tant que directeur artistique sur un de leur shorts.. et c’est comme ça que ça que j’ai commencé a faire du design ..
Petit à petit j’ai commencé à travailler avec d’autres studios et je suis passé de l’animation à l’illustration comme ça… sans vraiment essayer en fait…Ce qui est vraiment génial !

 

 

 

 

- Quelles sont tes influences et tes artistes référents ?
Mes influences principales sont ma famille. Ma femme, mes enfants, mes frères et soeurs, mes parents et les expériences que j’ai vécu avec eux sont mes sources principales d’inspiration.
J’ai eu la chance d’avoir une enfance bien remplie, d’avoir pas mal voyagé et d’avoir grandi avec des personnes que j’admire énormément.
À l’époque, je ne m’en rendais pas compte, mais j’enregistrais tout ce qui se passait et c’est maintenant que ça ressort.
Je dis ça surtout parce que lorsque je parle à de jeunes etudiants en animation /illustration, ou art en general, je m’aperçois que beaucoup d’entre eux sont accès sur le travail avant tout. Je trouve que c’est une erreur. Bien sur, maitriser ses outils et découvrir sa propre « voix » , c’est fondamental, mais je pense qu’avant ça, il faut avoir quelque chose a dire… et ça, ça vient des expériences de la vie.

Après ça, évidemment,  il y a plein d’artistes que j’adore. Les classiques déjà, comme Renoir par exemple.
À la maison, quand j’etais petit, on avait une reproduction du bal du moulin de la galette. Je voyais ça tous les jours sans savoir de qui c’etait, ou si c’était célèbre… mais je me souviens d’avoir passé ce qu’il me semble être des heures à analyser dans ma tete tout ce qui se passait dans la scène. Qui était les personnages ? Pourquoi ils se tenaient de cette manière là ? etc etc… les couleurs aussi…que je ne trouvais pas super, à l’époque, mais c’est car je ne comprenais pas encore la difference entre le dessin et la peinture.
Et puis, mon collège était le collège Pablo Picasso… dans l’entrée, on avait une grande reproduction de Guernica que je trouvais extraordinaire, mais comme le Renoir, je ne savais pas que c’etait une des oeuvres célèbre de Picasso.
De cette manière, j’ai été exposé à tous les impressionnistes.
Plus tard, j’ai découvert Bruegel que je trouvais très rigolo, et VErmeer… Pareil, je trouvais les « dessins » très chouette, mais je ne savais rien de la vie des artistes, ou que c’était des expériences qui me marqueraient à ce point.

Je crois qu’une des expériences les plus profondes comme celles-ci était de lire toutes les semaines les pages d’humour de Kiraz dans Jour De France.
Ma mère etait abonnée à ce magazine, et toutes les semaines, je regardais la dernière page à cause de ces beaux, grands dessins en couleurs.
Je ne comprenais quasiment jamais l’humour, et je trouvais souvent que j’avais froid en regardant les dessins, mais c’était envoutant. Je regardais et je me demandais comment ça se faisait que je pouvais voir des femmes, des hommes, des décors avec des zones de couleurs aussi simples…

 

 

 

C’était mes influences passives si on veut, à côté de ça, je lisais assidument tout ce qui était Spirou, Tintin, les tuniques bleues, Yoko Tsuno, Boules et BIlls, Philemon, Valerian…
Les mercredis, je descendais en ville après manger avec ma mère ( on habitait en dehors de Martigues) et j’allais directement à la bibliothèque où je passais une grosse partie de l’après midi à lire toutes les BD que je trouvais. Puis, à 4 heures j’allais au Rugby, et après ça, je remontais à la maison avec mon beau père qui me prenait après le travail.
La bibliothèque était vraiment très bien fournies, du coup j’ai pu découvrir des trucs comme Mort CInder de Breccia que je trouvais super, ou des « fumetto » Italiens qui étaient dessinés différemment…
En même temps, j’étais fana de Strange, Special Strange, NOva … J’adorais les XMen, , Spiderman, Iron Man et les quatre Fantastic..Donc, j’avais une influence assez large.Je regardais aussi des dessins animés, mais je ne faisais pas encore le rapport entre l’animation et le dessin.
Je me souviens juste d’une fois, en regardant Signe Cat’s eye , lorsqu’il y avait un gros plan sur un visage, je me disais que quelqu’un avait sûrement du dessiner ça!
Mais je ne comprenais pas comment ça bougeait !
- As-tu une technique de dessin particulière ? Quelle est ta méthode de travail ?
Je dirais que pour 95% de mon travail ces dernières années, ça a été flash et photoshop. Je dessine et je colore sous flash, et je fais ma lumière et mes textures sous photoshops.
Des fois, je dessine sur papier quand j’en ai marre de l’ordinateur, ou d’être dans le studio…mais quand je dessine sur papier, il faut que je scanne après coup, et je suis un peu fainéant…
Des fois, je me dis que je vais tout faire sur photoshop… en grosse partie parce que je ne sais pas très bien l’utiliser et que ça me dirais bien de casser un peu la monotonie de flash.. mais bon…le gros de mon boulot c’est flash/photoshop.
- À travers tes dessins y a t’ il un message que tu veux faire passer ou un état d’esprit ?
Chacune de mes images suggère une histoire
J’ai du mal a faire des images sans histoires, principalement parce que je m’ennuie.
Quand je dessine une image, je suis en général en train de me raconter à moi-même toute une histoire !
Sur la vie des personnages, sur l’époque, le coin, le climat… Du coup le message est dans l’image.
J’essaie de raconter des choses différentes à chaque fois, mais très souvent, j’en reviens à des thèmes qui me tiennent a coeur
Je parle de relations entre parents et enfants, entre couples, entre amis, avec la nature et l’importance (pour moi) de ralentir et de profiter des petits moments.
En tant que papa de trois beaux enfants, je trouve ça capital.

Pour l’état d’esprit… C ‘est assez rigolo.
Pour mes sketches du jour, l’état d’esprit de mes images est en général le mien au moment où je fais l’image.
Je me suis aperçu que lorsque je ne suis pas gai, j’ai du mal à faire une image souriante… et lorsque je suis très excité par quelque chose, j’ai du mal a faire une image sérieuse.

Avec l’expérience, j’arrive à controler ça.. mais c’est chouette de se laisser aller au gré du moment…ça me permet de m’étonner moi-même avec ce que je dessine.

- Peux-tu nous parler de tes projets actuels ou futurs ?
Hmm… Je peux dire que je bosse sur quelques longs métrages, mais ne peux pas dire lesquels.
Je travaille sur quelques livres pour enfants… Aujourd’hui, il faut que je finisse la couverture d’un livre, et que je fasse des croquis pour plusieurs articles de magazine. Il faut aussi que je prépare mes fichiers pour une pub que je commence juste après le nouvel an…et dans les prochains mois, j’ai des projets pour Ipad, d’autres pubs, et des livres
Comme je suis freelance, j’ai toujours pleins de trucs en cours, et en général, ce sont toujours des projets différents.

 

Pour découvrir le reste de l’univers de Pascal c’est par ici :

Connaissiez-vous cet artiste ?
Qu’en pensez vous ?



7 commentaires pour “Pascal Campion”

  1. Sandrine | Fraise Basilic - 02/01/13 - 13:10

    Je ne connaissais pas et c’est une bien jolie découverte. J’ai beaucoup aimé l’interview et si je suis bien d’accord avec une chose c’est bien le fait qu’un artiste (quel qu’il soit) de se nourrir de se qu’il voit.
    Très bonne journée

  2. Eyvie - 02/01/13 - 15:44

    Après avoir fait un petit article sur lui voilà une interview !
    Je suis contente de pouvoir vous le présenter encore un peu plus.

    En tout cas, c’est toujours un plaisir de regarder ses illustrations !

  3. Meï BOYINGTON - 03/01/13 - 10:47

    Chouette interview Eyvie ! Ce pascal Campion a un très bon état d’esprit en plus d’être un illustrateur talentueux.

  4. olivia - 08/01/13 - 10:57

    Merci pour la découverte !!!! Son travail est juste superbe !!!

  5. Tiphaine - 08/01/13 - 22:47

    Oh mais de rien ! Moi je suis complètement fan de chez fan !!!! :) En plus il a un état d’esprit génial !

  6. decocrush - 30/01/13 - 20:27

    Je suis un grande fan ! Merci pour cette interview qui me permet d’en apprendre plus sur lui et son travail ;)

  7. hantie londt - 28/03/13 - 11:25

    So inspiring!!!! The truth to be just yourself and what is universal memories for everyone. (from different angles).

Laissez un commentaire




Vous avez aimé