Aurelie Neyret
Posté par le 16 janvier 2013 dans Emotions Visuelles6 Commentaires

Je m’appelle Aurélie Neyret. J’ai 29 ans et je suis illustratrice. Je vis à Lyon avec mon amoureux, dans un perchoir sous les toits. Buveuse inconditionnelle de thé, j’aime aussi lire sous mon plaid, faire de bons petits plats et regarder des navets à la télé.


Peux- tu nous raconter ton parcours et comment tu as fait tes débuts en tant qu’illustrateur ?


Je dessine depuis toujours et je voulais en faire mon métier, ça c’était certain depuis très tôt. Après le bac, j’ai été formée un an au dessin à l’école Emile Cohl, puis je me suis redirigée vers une école plus orientée vers le graphisme et la communication visuelle. Comme ça ne m’amusait pas trop j’ai continué à dessiner dans mon coin jusqu’à ce que je trouve mon niveau assez satisfaisant pour démarcher mes premiers contacts.

J’ai d’abord participé à des collectifs BD, et illustré des manuels scolaires, avant de décrocher des contrats où je me faisais un peu plus plaisir, comme illustrer des J’aime Lire par exemple, ou un album jeunesse qui est paru aux Etats Unis et qui s’appelle Bedtime is canceled. Par la suite, j’ai eu la chance que Raphaël Baud, des Editions Chocolat, m’écrive une histoire sur mesure pour Les Vacances de Monsieur Rhino, et de rencontrer Joris Chamblain, avec qui nous avons fait Les Carnets de Cerise, dans la collection Métamorphose chez Soleil.

Bedtime is canceled, Cece Meng – Aurélie Neyret, Clarion Books

Extrait des Carnets de Cerise, Joris Chamblain – Aurélie Neyret, Editions Soleil

J’aime Lire, Bayard presse

Les vacances de Monsieur Rhino, Raphaël Baud – Aurélie Neyret, Editions Chocolat! Jeunesse

Quelles sont tes influences et tes artistes référants ?

Je suis très influencée par les dessins animés qui ont bercé mon enfance, les vieux Disney (Merlin, les 101 dalmatiens etc) que je trouve formidables dans la justesse des designs des personnages, des expressions, de la beauté des décors et du soin apporté à chaque détail.

J’ai aussi de très forts souvenirs des livres de l’Ecole des Loisirs, que je chérissais (Max et les Maximonstres bien sur) et que je lisais en cachette sous mes couvertures, bien après l’heure de dormir.
Un peu plus tard, ce sont des artistes assez divers, comme Norman Rockwell, Moebius, Winsor McCay, Claire Wendling, Cyril Pedrosa, Annette Marnat, Arthur Rackham, qui me faisaient rêver… mais aussi des films.
J’adore Miyazaki, comme tout le monde je crois, et les films de Wes Anderson.

As-tu une technique de dessin particulière ? Quelle-est ta méthode de travail ?

Pour les travaux professionnels, je travaille presque exclusivement à l’ordinateur, dessin et couleur.
J’ai réalisé pour la première fois une partie de mes illustrations en tradi, pour un dossier littéraire sur Tristan et Iseult dans Je Bouquine( ci-dessous), il y a peu de temps : j’ai fait le dessin à la main, puis les couleurs à l’ordi.

Je ne me sens pas assez sure de moi pour travailler tout en tradi avec des délais et les attentes d’un éditeur, et en plus je vais assez vite à l’ordinateur. Je travaille sous Photoshop, pour dessiner et peindre, et j’ai trouvé une méthode qui me plait. Ceci dit je n’ai jamais arrêté de dessiner sur papier, pour le plaisir ou pour faire des petits cadeaux ou des originaux que je vends sur Etsy.

Mais cela me titille de plus en plus de faire du tradi pour mon travail. Je rêve de faire un album « à la main », il faudra que je me lance un jour…

 

À travers tes dessins y a t’ il un message que tu veux faire passer ou un état d’esprit ?

Il n’y a pas de message tout fait à prendre tel quel, non.
Plutôt un état d’esprit, j’essaie de faire des images qui incitent à la poésie, à prendre le temps de regarder et de se raconter des histoires, comme seuls les enfants savent le faire. C’est sans doute pour ça qu’il y a beaucoup d’animaux dans mes dessins, parce qu’ils sont un vecteur de rêve et de contemplation, comme la nature toute entière d’ailleurs.
Ce qui m’intéresse c’est de tenter de réveiller un peu la part d’enfance que les adultes ont en eux. J’adore travailler sur des projets et des histoires qui parlent aux enfants certes, mais aussi aux adultes, à un autre niveau. Quand quelqu’un me dit, une fois de temps en temps : « Je suis retombé en enfance », c’est vraiment une belle récompense pour moi.

Collectif ‘Voyages’ chez Chocolat! Jeunesse. L’histoire est de Arnaud Moine et s’appelle ‘Le Voyage de la libellule’

 

Peux-tu nous parler de tes projets actuels ou futurs ?

En ce moment je travaille sur le tome 2 des Carnets de Cerise, avec Joris Chamblain au scénario. Je viens de terminer une première page, il en reste 79 mais je suis très motivée. Le tome 1 a reçu un accueil formidable, dont je ne me serais pas doutée, alors j’ai d’autant plus envie de réussir un tome 2 touchant, que les gens aimeront j’espère.

En dehors de la BD, j’illustre aussi tous les mois un magazine sur l’Histoire de France pour les enfants (Histoire Junior aux Editions Faton) où je m’amuse beaucoup.
Je réalise également des couvertures pour une série de romans à la Bibliothèque Rose de Hachette (Malory School), et des recettes illustrées pour des livres de cuisine très sympathiques, chez CFSL Ink (Ma Cuisine Illustrée). Ce sont des  livres de recettes en images, illustrés par une quinzaine d’auteurs différents, et il y en a un par saison. (On vous en a parlé dans l’interview d’Anne Montel !)

C’est à peu près tout pour le moment, mais des idées mijottent pour la suite. J’aimerais beaucoup refaire un album jeunesse, peut être avec Raphaël, peut être seule pour une fois… Il me faudrait des journées de 48h!

Extrait de Ma Cuisine Illustrée, Hiver. CFSL ink

 

Pour continuer à admirer le travail d’Aurélie, c’est par ici : 

http://ecartez-vous-jarrive.blogspot.fr

 

Alors vous aimez ses illustrations ?



6 commentaires pour “Aurelie Neyret”

  1. kikisse - 17/01/13 - 07:00

    Très jolies illustrations,délicates et pleines de sensibilité…Bravo!

  2. eyvie - 17/01/13 - 13:51

    J’adore ses couleurs ! Et l’effet « cotoneux » de la colorisation fait un peu aquarelle, ça donne un aspect vivant à l’illustration.

  3. olivia - 18/01/13 - 14:09

    alalala ce que j’aime venir chez toi !!! c’est toujours riche de découvertes <3 Merciiiii

  4. Guilhem - 24/01/13 - 01:18

    Un très chouette univers. Content de la découverte.

  5. stickerzlab - 30/01/13 - 20:17

    J’adore son univers ! Très belle interview ;)

  6. […] pouvez en découvrir plus sur la dessinatrice : Aurélie Neyret, interviewé sur les Midinettes le 16 janvier 2013. Voir en fin d’article. Elle travaille actuellement sur le Tome 3 Des […]

Laissez un commentaire




Vous avez aimé