Rencontres

Nadéah, la Barbie Grunge

nadeah-01

Quelle incroyable rencontre.

Nadéah, ou de son prénom Déah, est une femme riche en surprise. Spontanée, drôle, avec une voie suave et un physique de rêve. Mesdames, Messieurs, vous ne pouvez que craquer pour cette femme. La Boule Noire endroit intimiste, sombre, chaleureux. C’est dans cet univers que nous avons (re)découvert Déah. Après sa contribution au groupe Nouvelle Vague, c’est une toute autre artiste que nous découvrons sur la scène de la Boule Noire.

Une scène sur laquelle elle nous propose ses nouveaux morceaux, ce qu’elle vient d’écrire, de l’inattendu. Des morceaux purs, dans lesquels on sent sa fibre, sa faiblesse, sa joie, sa peine. Une artiste qui est en continuelle recherche de nouveautés, 6 nouvelles chansons en l’espace de 2 mois. Des nouvelles chansons qui ont fait l’unanimité auprès du public. Un public ravi et comblé de la découvrir ou de la redécouvrir.

Après un vécu qui lui appartient, un vécu difficile, c’est un travail beaucoup plus riche qu’elle nous propose. Une Déah spontanée et qui ne suit aucune ligne directive, aucune structure sur scène. Un besoin de tout donner, donner ce qui lui passe par la tête, une chanson, un instant, un moment. Elle prend tout ce que lui donne le public pour lui redonner en retour.

Nadeah La Boule Noire

Sur scène elle interagit avec les gens, elle écoute son public, elle communique, elle suit ses envies. Une complicité qui se crée le temps d’une soirée grâce à sa spontanéité. Une vraie connexion. Ce moment sur scène elle le qualifie d’authentique, c’est « son moment d’authenticité ». Là où elle se dévoile d’une autre manière. En dehors de la scène c’est une femme perfectionniste « I have to be the best fuck, best cooker, best friend, best something else. Et c’est fatiguant. Donc sur scène, j’ai 1h30, où je peux être pourrie et tout le monde kiff. C’est le moment où je suis vraiment libre, les gens ne veulent pas quelque chose de parfait ».

Mais Nadéah n’est pas forcément comprise par les maisons de disque ou les tourneurs. Un monde de la musique qui ne la comprend pas comme artiste et qui souhaite la changer. Une femme qui se rebelle et qui dit « Fuck » aux dictats. Elle exprime son art comme elle est, pour ce qu’elle est. Un clip vidéo Met A Man, qui a pu faire polémique. Une femme qui préfère faire son art elle-même que de passer par des producteurs. Avec seulement 100€ elle a réalisé son clip Met a Man. Avec son propre iPhone, du make up et un maillot de bain.

Cette vidéo c’est ce qu’elle aime, ce qu’elle est, un peu de rétro, un peu de fun, un peu de beauté, un peu de folie et du grunge, il y a tout ce qui la qualifie.

 

 

C’est une femme hors norme et captivante. À la vie comme à la scène, elle semble attentionnée et aux petits soins. Wonder Woman dans l’intimité, elle donne tout pour son public lorsqu’elle est sur scène. Une femme que l’on vous conseille de découvrir. Avec Tiphaine nous avons été plus que séduites par cette femme si ouverte, si franche, si vraie.

 

Les questions des Midinettes :

Si t’étais un gâteau tu serais quoi ?

Un cheesecake, un carott cake, et un banana cream pie
Tous les trois en même temps, pas un.

Ton nouvel album si tu devais le décrire en un mot tu dirais quoi ?

Un moment, une photo.

Si tu étais un personnage de bouquin, de série, de film, tu serais qui ?

Barbie

Nadeah-Concert-a-la-Peniche-LILLE-B