Rencontres

Rencontre avec Jackie Palmer, beauté solaire à la voix acidulée

Jackie Palmer, un mélange entre Jackie Kennedy et Laura Palmer. Une voix suave dans un corps de femme céleste. Enivrante lorsqu’elle chante, captivante lorsqu’elle vous parle. Nous l’avons rencontré autour d’un verre chez Marcel et Clémentine. Une rencontre délicieuse avec cette artiste qui vogue sur la nouvelle vague du genre féminin à la voix envoûtante.

photo promo

© Louis Adrien Le Blay

Jackie Palmer, un nom qui lui colle bien à la peau. Cette femme de 26 ans enregistre son premier EP, qui sortira le 8 avril 2016, demain. Elle sera vous faire déhancher sur une rythmique captivante.

SandraJackiePalmer-parAstridKaroual-1

© Astrid Karoual

Jackie Palmer, ou de son vrai nom Sandra Nicolle, n’est autre que la nouvelle chanteuse à suivre de près. Ancienne Louves, toujours entourée de sa meute. Une meute de femmes composée de Vanessa, à la guitare, Emilie, à la batterie, et Cléo, à la basse. Un quatuor de choc qui a remué les foules lors de son dernier concert à l’International à Paris, le 8 mars dernier. Un concert endiablé où notre Midinette, Tiphaine, s’est déhanchée durant une heure sur les sons hypnotiques de cette nouvelle voix à la tessiture grave.

Jackie Palmer, aussi résidente au Chantier des Francos en 2015, sous le nom de Louves, un nom modifié depuis. Une première expérience qui a marqué : deux résidences d’une semaine. Une première expérience riche et bien accompagnée par Émilie Yakich, responsable du Chantier des Francos. Une première expérience « hyper cool, c’est un peu la Star Ac de la Rochelle ». Une expérience qu’elle réédite cette année avec sa meute. Une première semaine, du 9 au 13 mai, accompagnée de deux autres artistes cette fois ce sera avec Claude Violante et La Demoiselle Inconnue. Que des femmes durant cette première semaine qui risque d’être bien chargée. Des coachings vocaux, des coachings psychos (l’ennemi commun), des coachings scéniques (avec l’année dernière Christophe Mali du groupe Tryo) et des coachings corporels (le coaching qui leur fait peur, se transformer en animaux ou se masser mutuellement ne serait pas leur fort).

Une présence l’année dernière sur le Festival des Francofolies, au sein de la Chapelle Fromentin, à 11h, un concert complet, les rochelais aiment la « zique » dès le matin. Une présence cette année sur la scène de La Coursive, plus grande scène, plus de spectateurs, plus de challenge. Vous pourrez la retrouver à 15h, en première partie de Grand Blanc (artiste à découvrir également).

885568_742658969188687_6447399628706280203_o

© Gaëlle Astier-Perret

Jackie Palmer vient également de nous faire découvrir son premier clip, du premier titre, de son premier EP. Un clip sur le titre Mémoires Vives, réalisé et imaginé par Julien Carot. Un clip conceptuel sur la thématique de l’effacement. Les personnages du clip représentent ses exs et elle essaie d’effacer leur souvenir en faisant couler de la peinture sur eux. Un costard emblématique en effet marbre vert, de la peinture noire lui coulant sur le visage.

Les Midinettes se sont d’ailleurs posées la question existentielle, comment est ce possible de pouvoir détériorer un costard aussi classe ? La marque Each X Other a délibérément laissé Jackie Palmer gâcher ce magnifique costard. Nous croisons les doigts pour que Jackie Palmer puisse revêtir cette sublime pièce lors de ces prochains concerts. Jackie ne t’étonne pas si malencontreusement il disparaît de tes loges :). Autre point en suspend, quel effet cela fait de recevoir des litres de peinture sur le visage et le corps. Un one shot, pas le droit à l’erreur, où il ne faut faire aucun bruit, aucun mouvement de rejet, malgré la peinture qui rentre dans les yeux, et même dans les sous vêtements. Le titre Mémoires Vives a été mis en valeur par Julien Carreau, le résultat est épique.

Un autre titre prometteur, le titre Liberté, il ne sera pas présent sur l’EP, vous devrez donc aller voir Jackie Palmer sur scène pour le découvrir. Le titre préféré des Midinettes. Jackie et Vanessa ont réalisé ce morceau par ordinateur interposé. Jackie s’est levé une nuit, vers 6h du matin, pas de sommeil. Elle a donc décidé d’écrire, les paroles de Liberté ont vu le jour. Une ligne de chant posé sur deux notes de synthé et envoyé à Vanessa. Il n’a fallu que 3h à la guitariste pour lui renvoyer le morceau avec une mélodie travaillée.

Vous pourrez découvrir ce nouveau titre, et l’ensemble des titres de son EP qui sort demain en allant au prochain concert de Jackie Palmer à la Flèche d’Or à Paris le 18 Avril à 19h30.

 

Quelles sont les qualités de tes acolytes ?

Vanessa, autrement appelé Spielvan héros de l’univers, est toujours partante pour tout, même s’il ne se passe rien. Faire des choses sans raison mais juste pour le plaisir. Et c’est toujours avec elle qu’un Monopoly se finit en musique. Les soirées avec Vanessa se finissent toujours comme ça, en faisant de la musique pour le plaisir.

Emilie, elle me fascine, Emilie les bons plans. Il lui arrive des choses incroyables. Elle a joué avec son groupe The Buns, deux nanas, elles sont parties jouer sur l’Île de Barhein, île de milliardaire. Elle a joué sur l’Île Lesbos pendant un festival lesbien. Emilie les bons plans, on se marre bien avec elle.

Cléo, dans le groupe depuis le moins longtemps, c’est la nana qui s’adapte à n’importe quelle situation. C’est un couteau suisse. Elle apprend en deux secondes. Je lui envoie un morceau à 14h pour une répétition à 15h, elle arrive aux répétitions et elle connaît déjà le morceau par cœur. Ça c’est Cléo, une machine de guerre.

 

Quel est votre rituel avant de monter sur scène ?

On fait un peu de twerk, mais comme on twerk mal, ça finit très mal (rires). C’est vraiment anti-sexy. Après on se prend dans les bras, on se donne la pêche. Vanessa, la guitariste, se tape dessus. Elle se tape sur les bras pour faire circuler le sang, c’est son truc solitaire. Mais notre haka à nous c’est le twerk.

 

Qu’est ce que tu as dans tes poches quand tu montes sur scène ?
10 médiators, une bonne poignée de médiator. C’est toujours ce dont tu as besoin sur scène.

 

Si t’étais un personnage, n’importe lequel ?
Je pense à Ned Flanders des Simpsons. Il se lave en slip car il ne veut pas voir son sexe. C’est génial quand même.

 

Si t’étais un gâteau tu serais quoi ?
Une tarte au citron, pour l’acidité.

 

Suivez-la sur Facebook et sur Youtube et Soundcloud

Sortie de l’EP le 8 avril :
iTunes : http://apple.co/1Qju7MG
Apple : http://bit.ly/22hbfRQ
Spotify : http://bit.ly/1qbhWJd
Deezer : http://bit.ly/1LScKOT
Fnac.com : http://bit.ly/1qbidvJ

Concert le 18 Avril à 19h30 à la Flèche d’Or à Paris.

Concert le 13 Juillet à 15h à la Coursive pendant les Francofolies.

1926186_742659525855298_9476826676871029_o

© Gaëlle Astier-Perret

SandraJackiePalmer-parAstridKaroual-3

© Astrid Karoual