Images

Agora 2012 : Héritage / Hérésie

Agora, la biennale d’architecture, d’urbanisme et de design aura lieu les 13, 14, 15 et 16 septembre 2012. Il s’agit de la 5ème édition de cette biennale, ouverte au grand public et organisée par la Ville de Bordeaux.

Si vous vous êtes baladés ces derniers jours sur les quais, vous avez peut-être vu fleurir les affiches de la biennale. Le H14 est en effervescence. Mais pourquoi ?

 

AGORA c’est quoi ?

Agora a pour vocation de mettre à l’honneur l’architecture contemporaine et la dynamique urbaine de Bordeaux avec ceux qui la créent, ceux qui la construisent et ceux qui la vivent (architectes, urbanistes, designers, entrepreneurs, habitants). Elle a confié en 2012 à l’architecte Marc Barani (Prix de l’Equerre d’Argent 2008) le commissariat général de la grande exposition conçue autour du thème « Patrimoines : Héritage/Hérésie ».

En 2010 Agora explorait le futur de la métropole millionnaire et son avenir peuplé de villes plus grandes, plus denses. Plus étalées aussi. L’interrogation d’Agora 2012 se recentre sur l’intérieur de cette métropole millionnaire : quelle est la valeur du ou des patrimoines ?… quelle est la valeur du ou des centres ?… en quoi les centres et les patrimoines sont-ils créateurs de culture, et en quoi peuvent-ils avoir un impact sur la totalité de la métropole ? Quelle est leur valeur créatrice, indépendamment de leur valeur patrimoniale objective ?

 

Sept grands débats

Conçus comme autant de temps forts d’Agora, 7 grands débats et des « face à face » s’inscrivent dans l’esprit d’une approche citadine/citoyenne. Abordant des thèmes tels que « Comment les bâtiments anciens peuvent-ils rester durables ? », Que fait-on des bureaux obsolètes des années 80 ?, « Patrimoine et mémoire »… ils réuniront sur l’espace de débat situé au rez-de-chaussée du H14, les architectes et référents internationaux parmi lesquels : Dominique Alba (directrice de l’Atelier parisien d’urbanisme), Djamel Klouche, Eduardo Souto de Moura (architecte, Pritzker Price 2011), Rudy Ricciotti, (architecte, Grand Prix national d’architecture 2006), Francesco Bandarin (directeur du Comité du patrimoine mondial de l’Unesco), Alain Juppé (maire de Bordeaux), Marc Barani (architecte, commissaire général d’Agora Bordeaux’2012), Paul Andreu (architecte) et bien d’autres…

 

Ça se passe où ?

Le cœur de la manifestation se situe au Hangar 14, quai des Chartrons avec :
L’exposition Patrimoines : Héritage / Hérésie au rez-de-chaussée du Hangar 14
L’étage du Hangar 14 avec les principaux acteurs de l’urbanisme, de l’architecture et du design partenaires d’Agora 
Sept grands débats qui auront lieu sur le ring du Hangar 14
Des présentations de projets dans les deux espaces conférence
Les prix Agora exposés pour l’événement

Agora s’invite également hors les murs dans plus d’une dizaine de lieux avec :
Des expositions
Des soirées festives
Des visites (dont une journée « visite de chantiers » ouverte sur inscription)

Vous trouverez le programme complet ici.

 

Mon point de vue

Personnellement, je suis totalement conquise par cette idée de se poser des questions sur sa ville, savoir et comprendre ce qu’elle va devenir, ce que l’on veut en faire pour qu’elle rayonne. Les débats sont d’ailleurs vecteurs de ces grands questionnements.

Se pose-t-on les bonnes questions ?
Conserver ou détruire ?
Héritage ou hérésie ?

En tout cas, il y aura des réponses et chaque personne pourra s’interroger, partager et trouver des réponses. L’objectif est le partage des connaissances, des points de vue, des compétences. C’est ensemble que l’on construit le monde de demain, il parait. Bordeaux l’a bien compris et avec cette 5ème édition nous le prouve une fois de plus.

Pour ce qui est de moi vous me croiserez certainement à la nuit blanche du cinéma aux jardins des Remparts ou au Palace Electro Party à la Rock School Barbey.

 

Photos Agora Bordeaux & Agence Côte Ouest